Navigation:  Couches >

Création de couches

Previous pageReturn to chapter overviewNext page

 

Dans JMap, chaque couche d'un projet prend ses données d'une source de données spatiales. Ainsi, avant qu'une couche ne puisse être créée, les sources de données qui s'y rattachent doivent exister (reportez‑vous à la section Création de sources de données spatiales pour plus de détails à ce sujet). Afin de créer une couche, ouvrez la section Couches, accessible à partir de la section des détails du projet, et appuyez sur Créer.

Création d'une nouvelle couche

Afin de créer une nouvelle couche, appuyez sur Créer dans la section Couches d'un projet. Notez que, par défaut, la nouvelle couche possédera le même nom que la source de données. Le nom peut être changé plus tard.

Afin de créer une nouvelle couche, vous devez procéder comme suit à partir de l'assistant :

Source de données spatiales

Nom de la source de données spatiales

Sélectionnez la source de données spatiales qui fournira les données de la couche. Sélectionnez une source de données vectorielles pour créer une couche vectorielle; sélectionnez une source de données matricielles afin de créer une couche matricielle.

Les étapes suivantes diffèrent pour les couches vectorielles et matricielles. Notez que la création d'une couche matricielle diffère pour chaque type de source de données matricielles. Passez directement à la section qui s'applique.

Création d'une couche vectorielle

Attributs

Attributs disponibles/Attributs liés

Par défaut, lorsque des éléments de carte (points, lignes, polygones, etc.) sont transférés de JMapServer vers la mémoire d'une application client, les attributs des éléments (ou données descriptives) ne le sont pas, car les attributs ne sont pas « liés » aux éléments. La liaison des données associe les données des attributs aux éléments de carte. L'association de données est nécessaire pour les fonctions côté client suivantes : étiquetage, infobulles et cartographie thématique.

Sélectionnez et ajoutez les attributs à la liste du côté droit afin de les lier à la couche. Les autres attributs demeureront disponibles pour d'autres fonctions, telles que les requêtes d'attributs et les rapports d'information.

Notez que le nombre d'attributs liés a une incidence sur l'utilisation du réseau et de la mémoire et peut ainsi réduire les performances globales. Par conséquent, les attributs ne devraient être liés que lorsque cela s'avère vraiment nécessaire.

 

Type de géométrie

Type de géométrie

Si la source de données fournit plus d'un type, sélectionnez le type de géométrie unique pour la couche.

 

Angle de la géométrie (couches de points seulement)

Attribut de l'angle

Cette section n'est disponible que pour les couches de points. Dans cette section, sélectionnez un attribut numérique qui contient des angles de rotation (en degrés, 0 - 360) pour les symboles représentant les points de la couche. Si vous sélectionnez un point, son symbole sera affiché avec une rotation suivant cette valeur d'attribut. La direction de la rotation indique comment interpréter les valeurs des angles.

Direction

Choisissez la direction de la rotation. Les valeurs des angles peuvent être interprétées dans le sens horaire ou antihoraire.

 

Le mode de chargement détermine la façon dont les données vectorielles sont chargées à partir de JMapServer. Deux modes de chargement sont offerts : par tuile et par région.

Mode de chargement

Par tuile

Les données sont chargées par zones rectangulaires (tuiles) définies par une grille fixe prédéterminée qui couvre toutes les données des couches. Ce mode offre la meilleure performance, car une fois qu'une tuile est extraite d'une source de données, elle peut être mise en cache pendant un certain temps et ainsi réutilisée efficacement. Les changements apportés aux données ne sont pas visibles par les utilisateurs jusqu'à ce que les données en cache soient invalidées. Il s'agit du mode recommandé pour la plupart des applications. Reportez‑vous à Tuilage des couches vectorielles pour plus d'informations à ce sujet.

Par région

Les données sont chargées par régions aléatoires, selon les besoins du client. Chaque fois que la couche doit être affichée sur l'application client, une nouvelle demande est envoyée à JMapServer, et les données sont encore extraites à partir de la source de donnes spatiales. Ce mode est très dynamique puisqu'il n'utilise aucun cache, et les clients peuvent voir les changements apportés aux données à chacune des manipulations de la carte (zoom, vue panoramique, etc.). Notez toutefois que ce mode est beaucoup plus exigeant pour JMapServer, et s'il n'est pas utilisé correctement, il peut affecter la performance générale du système.

Paramètres avancés

En règle générale, les paramètres avancés qui suivent ne doivent pas être modifiés.

Avancé (facultatif)

Transformation

Appliquer une translation : Effectuer une translation de chaque géométrie de la couche de X unités horizontalement et Y unités verticalement. Les données d'origine ne sont pas affectées.

Généraliser les géométries : Généraliser (simplifier) les géométries en utilisant la tolérance spécifiée. Pour une géométrie donnée, tous les noeuds qui sont plus rapprochés les uns des autres que la tolérance sont éliminés.

Filtre

Conditions SQL : Des conditions SQL sont utilisées afin de filtrer les géométries de la source de données spatiales. Seuls les éléments qui satisfont les conditions SQL se retrouveront sur la couche. Ainsi, vous pouvez créer de nombreuses couches affichant différentes données en utilisant la même source de données spatiales. Les conditions SQL sont interprétées directement par le système de base de données, donc la syntaxe est la même que la clause WHERE. Le mot‑clé where n'est pas nécessaire.

Mise en cache

Cette section vous permet de définir des règles relatives à la mise en cache serveur pour les données vectorielles et leurs attributs. Ce cache se trouve sur le serveur. Ceci améliore la performance, car une fois que des données sont mises en cache, JMapServer n'a pas besoin de les charger de nouveau à partir de la source de données.

Activer la mise en cache serveur pour cette couche : Choisissez cette option pour activer ou désactiver la mise en cache serveur pour cette couche.

Reconstruire après la mise à jour de la source de données : Si la mise en cache est activée, cette option indique à JMapServer de vider et reconstruire le cache pour cette couche lorsque la source de données spatiales correspondante est mise à jour. Le fait de construire le cache à l'avance aide à prévenir les délais pour les utilisateurs. La construction du cache peut prendre un certain temps, selon la quantité de données présentes.

Activer l'échéance du cache : Cette option indique à JMapServer de cesser de mettre en cache les données de cette couche après l'échéance spécifiée. Lorsque l'échéance est atteinte, les données sont chargées de nouveau à partir de la source de données. Ceci s'avère surtout utile pour les sources de données spatiales qui obtiennent leurs données à partir de serveurs de données à distance (Oracle Spatial/Locator, géodatabases ESRI, etc.).

Mettre à jour après "Terminer" : Sélectionnez cette option afin que le cache soit immédiatement construit pour cette couche. La construction du cache peut prendre un certain temps, selon la quantité de données présentes.

 

Création d'une couche matricielle à partir d'une source de données WMS

Afin de créer une couche matricielle à partir d'une source de données spatiales WMS, vous devez indiquer à JMap quelles données doivent être chargées à partir du serveur WMS. Le serveur WMS publie la liste de toutes les couches qu'il peut servir ainsi que leurs propriétés. Dans JMap, l'interface de la création de couches WMS vous permet de ne sélectionner que ce qui est nécessaire.

Couche matricielle (WMS)

Type de connection (direct/serveur)

Le type de connexion détermine si les applications client chargeront les images directement du serveur WMS ou si elles enverront les requêtes à JMapServer, qui à son tour interrogera le serveur WMS. Si la connexion directe est sélectionnée et qu'une application client ne parvient pas à se connecter au serveur WMS, la connexion passera alors au mode serveur.

Notez que si JMapServer est protégé par un pare‑feu ou un serveur mandataire (« proxy »), il se peut que des paramètres d'authentification soient requis pour accéder à Internet. Reportez‑vous à Paramètres de JMapServer pour plus de détails à ce sujet.

Couches disponibles

La liste de couches publiées par le serveur WMS.

Attributs

Présente les attributs propres à la couche WMS sélectionnée. Ces attributs déterminent si la couche est interrogeable (prend en charge les requêtes GetFeatureInfo), en cascade (provient d'un autre serveur WMS) ou opaque (non transparente, c'est‑à‑dire que les couches qui se trouvent en dessous de celle‑ci ne seront pas affichées).

Description

La description, telle que fournie par le serveur WMS.

Style

La liste des styles offerts par le serveur WMS. Vous pouvez sélectionner le style devant être utilisé. Un style par défaut est toujours fourni.

Couches sélectionnées

Les couches sélectionnées parmi celles qui sont disponibles apparaissent dans cette liste. Appuyez sur Ajouter pour ajouter une nouvelle couche à cette liste.

S.R.S.

La liste de Systèmes de Référence Spatiale offerts par le serveur WMS pour cette couche. Vous pouvez sélectionner celui que vous désirez utiliser.

Couleur de fond

Indique au serveur WMS la couleur de fond des images de la carte. Toute région ne contenant pas de données sera remplie de cette couleur.

Transparence

Indique au serveur WMS d'utiliser la couleur de fond comme couleur transparente. La transparence permet de placer les images de la carte par‑dessus d'autres données sans que celles‑ci soient entièrement cachées.

Format de sortie

La liste de formats de sortie offerts par le serveur WMS. Vous pouvez sélectionner le format à utiliser.

 

Création d'une couche matricielle à partir d'une source de données TIFF/GEOTIFF ou ECW/ECWP

Couche matricielle

Format d'image

Sélectionnez le format d'image à utiliser pour les transferts d'images entre JMapServer et les applications client JMap. Pour les photos aériennes, JPEG donne généralement les meilleurs résultats.

Paramètres du format d'image

Uniquement utilisé avec le format d'image JPEG pour spécifier le facteur de qualité (1 signifie une qualité excellente et une mauvaise compression tandis que 0 signifie une mauvaise qualité et une bonne compression). Faites des essais afin de trouver la valeur qui correspond à vos besoins. La valeur 0.5 constitue généralement un bon compromis.

Couleur de fond

Indique à JMapServer la couleur de fond des images. Cette couleur sera appliquée à toute région ne contenant pas de données.

Transparence

Indique à JMapServer d'utiliser la couleur de fond comme couleur transparente. La transparence permet de placer les images de la carte par‑dessus d'autres données sans que celles‑ci soient entièrement cachées.